Comment apprenez-vous ?

C’est une question importante que je vous pose là.
Comment apprenez-vous ?
Avez-vous des stratégies pour apprendre.
Avez-vous appris à apprendre ?
Si vous êtes comme moi, alors il est à parier que vous n’avez jamais appris cela.
Alors que c’est certainement l’une des compétences les plus utiles pour votre succès dans la vie.
J’ai eu l’occasion dans les derniers jours de tomber sur pas mal d’articles autour de l’apprentissage.
J’ai ainsi découvert, que l’on pouvait apprendre selon la méthode de Feynman.
C’est assez simple et puissant.
Je lisais également un livre sur l’hypnose qui se propose de découper la compétence à acquérir en de plus petit morceaux de compétence.
De cette manière-là, vous pouvez vous focalisez sur une petite étape à la fois, puis roule ma poule.
Cela m’inspire d’ailleurs deux points.
Couper chaque chose en morceau plus petit, est également pratique pour vos objectifs.
Ils seront plus facilement atteint, si vous vous y prenez de cette manière.
Le second point, parle lui, d’évolution.
D’amélioration.
Si vous voulez vous améliorer, ou améliorer l’existant autour de vous, il peut être judicieux de vous coucentrer sur un point à la fois.
D’ailleurs, la citation le dit bien.
À suivre plusieurs lièvres à la fois, il est fort probable que vous n’en attraperez aucun.
Pensez-y lorsque vous voudrez faire plusieurs choses en même temps !
En attendant, je vous laisse me poser des questions, si vous voulez aller plus loin sur cet aspect.

Comment être plus efficace et productif, malgré les nombreuses sollicitations

Dans cet article, on va voir comment faire pour que vous soyez (beaucoup) plus productif, que ce que vous pouvez l’être actuellement.

En ce qui me concerne, j’adore réfléchir aux process, et vous allez voir, pourquoi je vous parle de tout ça, ci-dessous !

J’adore :

  • Tester de nouveaux outils
  • Revenir en arrière
  • Puis me prendre la tête pour savoir ce qui marche.

J’adore, c’est mon dada !

Je vais donc vous expliquer en quoi et comment ces process pourront vous aider à être plus productif.

Egalement, sachez que les conseils que je vais vous donner ici, sont applicables que vous soyez aussi bien, salarié que entrepreneur.

L’un des soucis que l’on rencontre aujourd’hui, c’est d’avoir accès à de nombreuses informations.

D’un côté, nous sommes trop sollicité et de l’autre, nous avons (trop) la tête dans le guidon.

Or si vous pouvons faire mieux sur ces deux notions, vous améliorerez grandement votre productivité.

Voilà pourquoi ?

Dans un premier temps, on ne nous apprend pas du tout à prendre du recul.

Du recul, pour savoir mieux gouverner sa vie.

Malheureusement, si nous nous forçons pas à distinguer ce qui fonctionne, de ce qui ne fonctionne pas, c’est très compliqué d’améliorer sa vie.

Pour ce faire,

vous devez avoir des process

Par process, j’entends des routines de travail.

Peu importe le nom que vous lui donnez, mais vous devez savoir ce que vous faites.

Pour ce faire, le mieux c’est d’écrire vos process.

Cela a plusieurs avantages.

Déjà, celui de poser par écrit votre pensée.

Ensuite, une fois que vous aurez cette base de travail, vous serez en mesure de savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Donc de pouvoir améliorer ce qui peut l’être.

J’ai découvert les process sur le tard.

Et je me suis rendu compte, en fait, en suivant le Docteur Demartini, que j’adore ça.

Ainsi, apprendre de nouvelles choses me permet de découvrir de nouveaux process.

Ou d’améliorer les process existants.

Et comme, je suis persuadé qu’il n’y a pas de secret pour réussir, car il faut uniquement connaître les bonnes actions à réaliser pour réussir.

CQFD !

Donc pour conclure sur ce premier point, ne soyez pas empirique.

Ne travaillez surtout pas sans base.

Vous devez avoir une base de travail.

Sans cela, vous ne pourrons pas supprimer ou améliorer l’existant.

Et donc au bout du compte, de gagner en productivité et efficacité !

D’ailleurs, je suis sûr que vous devez déjà avoir, de manière inconsciente, des process dans les domaines qui vous intéressent le plus.

Une fois que vous avez cela, prenez du temps, idéalement chaque semaine, pour réfléchir à ce qui a été , et ce qui n’a pas été.

Dans ce qui n’a pas été, comment avez-vous agit ?

Une fois identifié ce rouage défectueux, modifiez-le.

En apportant une nouvelle façon de faire.

En l’améliorant.

Peu importe, ce que vous faites, tant que vous le faites !

Passez également du temps, pour l’automatiser et/ou sous-traiter.

De cette manière, petit à petit, les choses se mettront en place et vous gagnerez naturellement en efficacité et en productivité.

Pour conclure, parlons des nombreuses sollicitations que nous subissons.

Prenez les en compte, lorsqu’elles peuvent apporter des nuances dans vos process.

Si ces informations peuvent améliorer l’existant prenez les en compte.

Sinon, passez.

Vous n’avez pas de temps à perdre.

Agissez ainsi, et vous verrez qu’assez rapidement, vous serez plus productif et efficace.

Comment être acteur ou responsable de sa vie ?

Responsabilité
Responsabilité

Dans les minutes qui viennent on va parler de responsabilités et on verra aussi, comment faire pour intégrer cela dans nos vies.

Basta, la théorie !

Il faut passer à l’action.

Il n’y a que de cette façon là, que l’on pourra avoir des résultats différents !

(Et la vie que l’on veut !)

Ce que je trouve bien avec la responsabilité, c’est qu’à partir du moment ou vous décidez de la prendre en main, alors

Tout devient possible

Votre champ des possibles devient plus grand.

Juste en cela, je trouve que c’est magique !

Pourquoi je vous dis cela?

Car si vous décidez d’accepter tout ce qu’il se passe dans votre vie, comme étant de votre seul fait, alors vous avez également la main pour changer et avoir des résultats qui vous enchantent.

De vous battre pour cela, et au bout du compte de vivre la vie qui vous convient et qui vous ressemble !

Pourtant, je le conçois.

Il est beaucoup plus facile de maugréer et/ou de blâmer que de prendre ses responsabilités.

Il est beaucoup plus facile de trouver des excuses, que d’agir.

Il est beaucoup plus facile de dire que c’est de la faute des autres, que de reconnaître ses erreurs !

Mais vous n’avez plus 6 ans.

Depuis longtemps, si je ne m’abuse d’ailleurs !

Prenez vos responsabilités.

Agissez comme tel.

il y a ce proverbe de Abraham Lincoln que j’aime bien et qui dit :

Vous ne pouvez pas échapper à vos responsabilités de demain en les évitant aujourd’hui !

Quoi qu’ils se passent, vous devrez répondre de vos actes.

Que ce soit aujourd’hui, ou demain.

Il faut donc agir maintenant, sinon demain sera certainement pire !

Pour conclure, et comme j’ai décidé d’être plus concret, voici ce que je compte faire de mon côté pour

Devenir encore plus responsable de ma vie

Je vais intégrer cela dans une routine que j’ai le matin.

Je n’ai pas trop d’idée encore, sur ce que cela donnera au bout du compte.

Néanmoins, je vais me questionner sur ce que j’ai fait.

Dans un second temps, je réfléchirai aux conséquences que cela peut avoir.

Puis je réfléchirai si cette conséquence me convient.

Si oui TOP.

Si non, qu’est ce que je dois faire pour changer !

Je vais partir sur ce principe là.

Je modifierai si il le faut.

Très honnêtement, pour le moment, c’est ce que je vois de meilleur pour devenir plus responsable.

Et vous alors, avez-vous une idée de comment vous allez faire pour intégrer cette notion de responsabilité dans votre vie ?

Comment créer son logo ou bandeau pour des sites de micro-services ( 5euros ou Fiverr )

Gimp
Gimp

Dans le dernier article, nous avons parlé de code couleur à intégrer sur son profil de ventes de micro-services.

Mais cela peut être aussi appliqué à d’autres business, comme un site, ou encore un profil business instagram !

ce qui est intéressant, c’est que l’on exprime des choses malgré nous.

En permanence.

D’ailleurs c’est ce que l’on dit :

Lire la suiteComment créer son logo ou bandeau pour des sites de micro-services ( 5euros ou Fiverr )

Comment choisir ses codes couleurs pour vendre vos services ?

Code couleur
Code couleur

Tous les détails sont importants !

Et l’un de ces détails avec lequel vous pouvez jouer, c’est celui des couleurs !

Selon vos choix de couleurs, vous pourrez, par exemple, donner une bonne première impression … ou pas.

Le but étant bien évidemment de donner une excellente image, ou tout du moins de donner une excellent première impression à vos prospects.

Cela d’ailleurs s’applique à tous les types de business.

Lire la suiteComment choisir ses codes couleurs pour vendre vos services ?

Les onze lois de la réussite de Anthony Robbins

Dans cet article, on va parler brièvement de l’un des livres écrit par Anthony Robbins : Les onze lois de la réussite !

Lorsque je dis que je vais vous en parler brièvement, c’est surtout que je vais vous présenter, uniquement, pour le moment le sommaire du livre.

Au fur et à mesure que les résumés de chapitre seront écrit, vous pourrez cliquer sur les liens, afin de retrouver tout ce qu’il faut savoir au sujet des chapitres.

Commençons tout de suite.

Voici ce que l’on va voir dans les prochains posts.

Introduction : Histoire d’un généreux inconnu

Première leçon : Vous vous sentez dépassé par les événements. Comment renverser la situation ?

Deuxième leçon : L’échec n’existe pas

Troisième leçon : Apprenez à décider et plus rien ne saura vous arrêter

Quatrième leçon : Bâtir vos croyances … et démarrer en trombe

Cinquième leçon : C’est en vous concentrant sur vos objectifs qu’ils se matérialiseront

Sixième leçon : Les questions renferment la réponse.

Septième leçon : Découvrez vos ressources cachées !

Huitième leçon : Le vocabulaire du succès.

Neuvième leçon : Vous trouvez-vous dans une impasse ? Sortez-en grâce à de nouvelles métaphores !

Dixième leçon : A vos marques ! Prêts ? Partez ! Comment bâtir votre avenir en vous fixant des buts ?

Onzième leçon : Le défi mental de 10 jours

Bienvenue dans un monde plein de compassion.

Epilogue.

Quelques mots à propos de l’auteur

Si ce livre vous intéresse et que vous souhaitez approfondir sa lecture, cliquez sur l’image ci-dessous, pour vous le procurer rapidement !

Fwd: Lettre n° 100 – Un boîtier, deux plaques : voilà l’antiparasitaire universel

 
———- Forwarded message ———
From: Michel DOGNA <lettre@contrinfos.fr>
Subject: Lettre n° 100 – Un boîtier, deux plaques : voilà l’antiparasitaire universel !
To: David <df260593@yahoo.fr>
 
 
 
Cliquez ici pour voir la version web
Bannière micheldogna.frBannière micheldogna.fr

 

ZAPPEUR STANDARD Automatic

système antiparasitaire universel

 

Qui fut Hulda Clark ?
Née en 1928 au Canada, elle a vécu ensuite aux Etats-Unis jusqu’à son décès à 81 ans en Californie, en 2009. Après des études en biologie et après avoir obtenu brillamment un Doctorat en physiologie, Hulda Clark s’est tournée vers la naturopathie à partir de 1958. Elle a obtenu un diplôme de professionnel de la santé naturelle au Collège Clayton. De là elle s’est orientée et passionnée pour la recherche indépendante

Historique de l’élaboration du zapper

En 1988, le Dr Hulda Clark invente le synchromètre qui va lui permettre de répertorier les fréquences pathogènes d’une multitude de parasites et de substances nocives.
En 1989, elle établit à laide de son synchromètre un grand tableau des fréquences propres des agents pathogènes complétant les travaux de Raymond Rife.
En 1993, elle expérimente avec son fils un balayage de fréquences, pas à pas, en kilo Hertz pour tenter de détruire les pathogènes, d’où le nom de zapper – mais c’est un échec.
En 1994, son fils fabrique un générateur calé sur 434 KHertz, fréquence de la douve, en vue de la faire exploser par sa mise en résonance, et cela a marché, ce qui est assez logique. Mais le nœud de la découverte se situe après, lorsque par pure curiosité Hulda Clark a testé cette même fréquence sur trois bactéries pathogènes dont elle était porteuse qui n’avaient rien à voir avec cette fréquence… Et elles ont été tuées aussi. Surprise totale !!! Ayant essayé sur d’autres personnes porteuses d’une douzaine de germes pathogènes, tous ces germes furent tués.
C’est alors qu’elle a essayé d’autres fréquences sur n’importe quel agent pathogène, et inexplicablement cela marchait encore. La conclusion de ce phénomène inexplicable fait que :
¤ Ce n’est pas la fréquence qui joue car les essais ont été concluants de 10 à 500 KHz.
En final, le Dr Clark a choisi la fréquence uniforme de 30 KHz, car au départ plus la fréquence est élevée et plus l’ampérage est important ; mais aux alentours de 30 KHz, l’impédance de la peau augmente, faisant ainsi chuter le débit, ce qui est intéressant.

¤ Cela paraît être le voltage qui est important, que HC recommande entre 5 et 10 Volts.
¤ Le signal doit être carré et érasé des phases négatives (comme en radio).
Conclusion finale : Zapper signifie « balayer ».
Or, ce que l’on continue à appeler un « zapper » ne zappe absolument rien.

 

Tentative d’explications et processus d’élimination
Le passage d’un petit courant dans votre corps stimule les échanges intercellulaires, et réveille les « petits soldats tueurs » (les NK) de votre corps, qui deviennent soudainement très combatifs face à tous organismes qui vibrent à des fréquences non compatibles avec celles du corps humain et qui du fait, sont pathogènes.
– Résultat 1 : Votre système immunitaire se débarrasse du trop plein accumulé, d’ailleurs quelquefois un peu trop vite…
– Résultat 2 : Si vous avez des substances en transit dans votre organisme (médicaments, drogues, alcool…) le « commerce intercellulaire » accéléré rendra la circulation de ces substances beaucoup plus active (jusqu’à 20 à 30 fois).
Si vous prenez des médicaments, l’emploi du zapper devrait permettre de diminuer, voire supprimer votre dose quotidienne de dépendance médicale, et il faudra peut-être penser à faire corriger à la baisse le dosage des médicaments par votre médecin.

Problèmes provisoires possibles au départ

Statistiquement, un homme adulte peut receler jusqu’à 1kg de parasites de toutes sortes qui doivent être soit digérés, soit évacués, créant un état de fatigue immédiate, ou retardée de quelques jours. Pour aider cette élimination, il est conseillé de boire 1 à 2 litres d’eau par jour, eau de bonne qualité, non minérale et non gazéifiée, par petites doses.
¤ Peuvent survenir après une première séance : (quelques heures à quelques jours… mais pas tous en même temps !) : Légers étourdissements – Légères nausées – Maux de tête – Diarrhée légère et/ou flatulences.
¤ Pendant quelques jours : Démangeaisons ou raideurs aux jointures – Éruptions cutanées – Fatigue et somnolence, comme après un gros repas.
¤ Si les effets secondaires sont trop dérangeants, c’est parce que le traitement est TROP énergique pour vous – Diminuez l’exposition et/ou espacez les séances.

En finir avec les douleurs inflammatoires

Les douleurs inflammatoires sont le résultat d’une bataille engagée entre les parasites qui tentent l’invasion cellulaire et les leucocytes. Il y a de la chaleur locale et de la pression, le tout générant la douleur.
Il arrive souvent que la douleur cède pendant la séance, ou au moins dans les heures qui suivent. En cas de cancer, il est même curieux que son principal traceur « l’orthophospho-thyrosine » disparaisse après une seule séance. D’une façon générale, le soulagement des douleurs est l’indice que tout a bien fonctionné.
Les personnes sensibles ressentent un bien-être immédiat et une récupération d’énergie. En outre, le besoin de sommeil diminue au gré de leur récupération. A noter qu’il n’y a aucun effet indésirable même sur les très jeunes enfants et même sur des bébés.

Les choix de séquences

La procédure classique, c’est 7-20-7-20-7, qui se déroule selon trois étapes de 7 min en fonctionnement, séparées de 2 pauses de 20 min.  En effet, le Dr Clark explique dans son ouvrage « The Cure for all Diseases » qu’il faut 3 séances consécutives pour tuer tous les parasites

Pourquoi ?

– La première séquence tue virus, bactéries et parasites, mais seulement en périphérie parce que l’électricité voyage surtout en surface de notre organisme. Mais quelques minutes plus tard, d’autres virus et bactéries plus en profondeur remontent.
– La seconde séquence tue la seconde vague de virus et bactéries, mais quelques virus apparaissent encore.
– Après la troisième séquence, le Dr Clark précise qu’elle n’a jamais retrouvé de virus ou bactéries, même après plusieurs heures.
Par les multiples expériences de ces dernières années, il semble que 10-30-10-30-10 soit une séquence encore plus efficace que celle recommandée par Hulda Clark (résistivité variable selon les individus).

Pourquoi un appareil automatic ?

Depuis des années, nous utilisons des appareils qui nécessitent l’utilisation d’un compte-minutes précis qu’il faut manipuler 5 fois pendant chaque séance de 1 h30, avec le risque d’oubli de répercuter les MARCHE – ARRÊT sur le Zapper.
Depuis le temps que nous rêvions d’un appareil préprogrammé où il n’y a plus rien à s’occuper, nous l’avons enfin avec le ZAPPER STANDARD AUTOMATIC.

Electrodes

Nous avons abandonné les électrodes cylindriques qui mobilisaient les mains ou avaient un contact réduit avec la peau sur le reste du corps. Aussi nous les avons remplacées par des électrodes plates qui se fixent facilement aux poignets ou aux chevilles ou au front ou à la ceinture ou ailleurs sans être gênés.

Recommandations

1 – Avant chaque utilisation, vérifier que les électrodes ne soient pas oxydées (vert de gris) – soit les gratter avec un scotch britte ou les décaper dans du Coca-cola.
2 – TOUJOURS envelopper les électrodes dans une compresse mouillée avec de l’eau salée, ceci pour améliorer la conduction électrique et empêcher une migration cutanée non contrôlée d’ions métalliques de cuivre qui sont toxiques. Changer la compresse quand elle est verte. 
3 – Toujours respecter un écart minimum de 5 cm entre les deux électrodes, quel que soit l’endroit traité.

Les dangers inconnus des vers

Des chirurgiens racontent en aparté, avoir souvent l’occasion, lors d’opérations, d’enlever des quantités impressionnantes de vers des intestins de leurs patients qui en étaient des porteurs inconscients. Nous allons voir que différentes sortes de vers, dont en outre, la médecine ne s’occupe guère, créent des pathologies complexes plus ou moins graves, voire fatales.
Si tout le monde sait que les oxyures entraînent des grincements de dents, il est moins connu que des ascaris sont présents dans les poumons de tout asthmatique. Par ailleurs, peu de gens savent que les mauvaises odeurs corporelles sont la plupart du temps dues aux excrétions des parasites que nous hébergeons.
Mais, parmi tous les vers parasites, il en est un dont on s’occupe peu et qui, selon la médecine ayurvédique, est de loin le plus dangereux : c’est le FASCIOLOPSIS BUSKII, communément nommé « La Douve » et qui se manifeste sous cinq formes. Ce ver plat vit des années et libère plus d’un million d’œufs dans chaque selle.
Tout cela ne serait pas trop grave sans la présence de poisons chimiques courants que l’on absorbe régulièrement par simple contact, inhalation ou ingestion dans le cadre de la pollution moderne et qui entraînent une délocalisation des vers.
Il s’agit en particulier du benzène, du méthyle, du butylcétone, du propanol, du toluène, du xylène, du propylène, du MEK, du MBK…
Voici des exemples caractéristiques :
  • En présence de toluène ou de xylène, la douve migre vers le cerveau où on la retrouve dans des cas de maladie d’Alzheimer trépanés.
  • En présence de méthanol, la douve migre vers le pancréas où on la retrouve chez les diabétiques.
  • En présence de MEK ou de MBK, la douve migre vers l’utérus et provoque des endométrites graves.
  • En présence de benzène, la douve migre vers le thymus provoquant le SIDA.
  • En présence d’alcool isopropylique, la douve migre vers le foie provoquant   divers cancers.
(Ces données proviennent d’études américaines, allemandes et suisses n’ayant jamais été diffusées en France).
De même, il est pratiquement systématique que la DOUVE (Fasciolopsis Buskii, Fasciola Hepatica) soit présente :
  • dans les reins en cas de Lupus ou de maladie de Hodgkin,
  • dans le foie en cas de troubles du comportement ou d’allergies,
  • dans la maladie de Crohn,
  • dans les sarcomes,
  • dans le Kaposi.

Le paludisme et les maladies tropicales

Les pays tropicaux chauds et humides présentent les conditions idéales d’un bouillon de culture propice au développement des maladies parasitaires. Le Zapper offre une parade universelle lors de tout voyage exotique avec par exemple : 2 séances par semaine en préventif ou plus, si l’on veut.

Indications générales du Zapper

Les infestations par champignons, levures et autres candidoses font l’objet d’une longue liste de misères pathologiques que l’on peut traîner des vies entières, au travers de symptômes avec lesquels même la médecine ne fait souvent aucune relation. 
Dans son livre « La cure de toutes les maladies » (existe en français), le Dr Clarck cite l’utilisation du zapper dans plus de 100 pages pour les problèmes suivants :
  • Alcoolisme,
  • Allergies en général,
  • Alzheimer (maladie d’),
  • Autisme,
  • Chute des dents,
  • Dépression,
  • Diabète,
  • Digestion paresseuse,
  • Fatigue,
  • Fièvres,
  • Glaucome,
  • Grippe,
  • Herpès,
  • Hypertension,
  • Infections par levures,
  • Insomnie,
  • Mémoire défaillante,
  • Musculaires : douleurs,
  • Peau : tous problèmes,
  • Schizophrénie,
  • Scléroses,
  • Verminose.
Le Zapper a été utilisé en toute sécurité par des dizaines de milliers de personnes à travers le monde, dans toutes sortes de pathologies graves ou légères, depuis plus de 20 ans. Il a même été utilisé sur des bébés de 8 mois ou plus, sans aucun problème.
Nota : Le Zapper est compatible avec tout traitement en cours. Toutefois, les mesures administratives légales de sécurité recommandent d’éviter l’utilisation du Zapper par des personnes équipées d’appareils électroniques vitaux tels un pacemaker, ou par des femmes enceintes

Récapitulatif d’utilisation

1 – Fixer les plaques électrodes entourées de sopalin ou compresse mouillés à l’eau salée sur les régions à traiter avec toujours un minimum de 5 cm d’écart entre elles.
2 – Mettre l’interrupteur sur ON. La lampe verte allumée signale que l’appareil est en marche pendant 10 minutes – elle clignote quand l’appareil est au repos 30 minutes entre deux séquences. Un signal auditif prévient des fins et débuts de séquences
3 – Vous pouvez mettre le Zapper dans la poche et vaquer librement à vos affaires

Rythme des séances

Normalement : 1 séance par jour jusqu’à résultat
Exceptionnellement : 2 séances par jour

Nota : 
1 – Cet appareil universel, contrairement à des médicaments ou remèdes qu’il faut sans cesse racheter, pourra vous servir pendant des dizaines d’années ; il y aura juste à changer de temps en temps la petite batterie.
2 – De plus, vous pourrez en faire profiter toute votre famille et vos amis proches.
3 – Si le prix vous paraît un peu lourd (bien que 100€ de moins que des marques approchantes), mettez-vous à deux pour l’acheter.

Vous pouvez commander cet appareil ici :

editex001@gmail.com 

 
 
 

 

Ne manquez plus une seule news, souscrivez gratuitement à notre flux RSS et restez informé(e) dès que nous envoyons une campagne. Cette option vous est désormais ouverte si vous préférez les flux RSS aux courriel (ou même les deux).
Pour cela, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous et de suivre les instructions.

Abonnez-vous au flux RSS de la news de Michel Dogna
 
 

Patients Futés 2017 – Michel DOGNA et Anne Françoise L’Hôte – 231 pages

PRESENTATION
Après les « 27 remèdes majeurs » 2015 (éditions Guy Trédaniel), voici la suite avec « Patients futés 2017 » mais en format e-book. Comme précédemment, il s’agit d’une super sélection de remèdes et appareils… Lire la suite
 

 
Vous recevez ce message parce que vous êtes inscrit à la Lettre de Michel Dogna.
Merci d’enregistrer notre adresse lettre@contrinfos.fr comme expéditeur autorisé afin de continuer à recevoir nos courriels. 

Conformément à la nouvelle loi RGPD (règlement général sur la protection des données applicable depuis le 28 mai 2018) de la CNIL relatif au Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, vous disposez d’un droit de rectification, à l’oubli, à la portabilité, d’opposition ou d’accès de vos données. Si vous souhaitez continuer à recevoir la lettre de Michel Dogna merci de confirmer votre consentement en cliquant ici
Si vous désirez ne plus recevoir de courriel, désinscrivez-vous ici